Acte 12 – le plus violent encore

Aujourd’hui, le 2 février, les manifestants dans la rue ont retrouvé le sens du devoir. Après les atrocités commises la semaine précédente par l’un de nos héros. Il était visible de voir que dans les rues de Paris il y avait un réel sentiment de colère, un sentiment que quelque chose clochait dans l’air. Les premières heures de la matinée parisienne n’ont pas empêché des dizaines de milliers de personnes de manifester leur dégoût envers le LREM au pouvoir et la milice policière. Cependant, il n’ya pas eu de sortie normale des Français. RT News interviewait des gens de toute la France, de l’Espagne, de la Grèce et du Portugal. Il y avait un sentiment réel que Paris est l’épicentre d’un mouvement qui a touché le cœur de nombreuses personnes dans le monde entier. Dans la rue, il existe une réelle attitude envers la création d’une «famille». Nous faisons tous partie de quelque chose de plus grand que nous. C’est ce qui fait de nous une famille. Peu importe si vous êtes incapable de parler français, anglais ou autre. Dès que tu as mis ce gilet jaune. Vous faites instantanément partie de quelque chose d’énorme et de grand mouvement.
La manifestation d’aujourd’hui a amené les gens à manifester contre la violence dont ont fait preuve les personnes qui expriment leur liberté de droit. L’appel a été diffusé à partir du plus haut niveau, venant de l’intérieur des divisions ministérielles des partis au pouvoir. La guerre était dans les rues de Paris et en particulier à Bordeaux, où il y avait eu une vague d’arrestations massive en amont des manifestations d’aujourd’hui. Une fois de plus, la police française utilisait des pouvoirs qui étaient injustifiés pour se montrer les agresseurs de ce que ce mouvement constitue de véritables fondements. Énormes foules. Ce qui était troublant à voir, c’était la présence de l’organisation terroriste Antifa.

C’est le lien de YouTube qui montre clairement que la présence de voyous Antifa à Paris incitait à la haine et à la bigoterie contre les manifestants. Le week-end dernier, c’était les foulards rouges, ils ne semblaient pas vraiment créer beaucoup de scènes. Au lieu de cela, cette semaine, c’était au tour du terroriste national Antifa de créer une division au sein des rangs. Voici ce que le parti au pouvoir ne réalise pas. Vous ne pouvez pas simplement ordonner aux membres d’Antifa de descendre sur des manifestants, si ceux-ci ont été confrontés à des situations beaucoup plus menaçantes que de nombreux voyous violents. Antifa n’avait aucune raison d’être à ce rassemblement aujourd’hui. À mon avis, l’Elysée a lancé un appel aux hauts responsables de l’Antifa pour qu’ils créent l’anarchie et le chaos afin que le MSM français puisse transformer les actions d’une petite minorité de l’organisation terroriste en une histoire éclairée sur les gilets jaunes qui était préjudiciable à la cause. Malheureusement, de leur part. Ils ont fini par attaquer Jérôme Rodrigues. Antifa n’a pas seulement attaqué Jérôme. Mais ailleurs dans la ville, le président de L’UNL a été frappé par un Flashball de fabrication française, le L’UNL est un syndicat étudiant fondé en 1994. Si cela ne faisait pas partie des plans du gouvernement, alors c’était gaffe sur la plus grande des échelles. Dès que cela se produisit, toutes les caméras de la région étaient instantanément sur Jérôme. Ainsi que le fait que si un représentant du corps étudiant est maintenant agressé par la police. Ce ne sera qu’une question de temps avant que tout le poids des étudiants universitaires ne soit derrière le mouvement Yellow Vest. En 1968, c’est le mouvement étudiant qui a presque paralysé l’économie française. Avec la grève générale du 5 février qui se profile, cela ne présage rien de bon pour le parti au pouvoir en France, ni pour les élitistes de toute l’Europe. Si l’euro prend le dessus sur une balance de ce qu’il va, et avec l’économie française déjà au bord de la catastrophe. Même l’enclave des Rothschild ne sauve pas la France d’un désastre économique.
Même au moment de la rédaction de cet article. Il y a encore des gens dans les rues de Paris qui protestent et manifestent leur dégoût envers un gouvernement qui n’est plus en contact avec le peuple. Il ne sert que les riches, l’élite et les puissants. Quand les gens vont changer de garde. La volonté de la majorité de la population n’est pas écoutée. Le Rothschild a soutenu Emanuel Macron. Qui sert-il maintenant? Il a perdu le soutien des citoyens ordinaires. Il oublie que ce sont ces citoyens qui l’ont mis au pouvoir en premier lieu. Je crains qu’un événement susceptible de bouleverser les fondements mêmes du gouvernement français ne soit en cours. Pendant combien de temps encore les gens peuvent-ils être opprimés? Repensez à Louis le 16ème peuple. Regardez ce qui s’est passé ensuite.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.